Evilures

J’ai récemment découvert l’existence d’une population de crafteurs un peu particuliers adeptes du « Old Fashion Topwater Bass Fishing ». Késaco me direz-vous !
Il s’agit d’une tendance « vintage style » d’origine japonaise reprise aux Etats-Unis dans les années 70, implantée plus récemment en France. Fabrice SERAFINI de Pluggin Weapons , la définit comme « une approche française amusée de ce mouvement pêche où le fun, les moyens et la manière sont plus importants que le résultat ». Un style outrancier dans un monde étrange où des « fous » (pas si fous que ça) sont rois.

Pour ce qui concerne les moyens, la technique consiste à lancer d’une main des leurres surprenants à l’aide de cannes toutes aussi surprenantes et déroutantes lorsqu’on les a en main.

ahplBastien BUCCELLATO de Evilures, fait siennes les devises « Top water or nothing » et « Only surface style ». Tout se passe donc en surface.
La plupart des leurres utilisés sont de type Jitterbugs, Propellers, Hula Poppers, Crazy Crawlers. Leur look est souvent déjanté, en voici la preuve. Source : AHPL Japon
Ces objets d’art sont sculptés au couteau de taille japonais. Ce sont donc des pièces uniques qui s’arrachent à prix d’or. Les premiers leurres en bois ont été créés à la main par des artisans tels James Heddon et la famille Pflueger.

featherweight_handle Les cannes casting sont équipées de blanks souvent télescopiques en fibre de verre et carbone. Leur sensibilité doit être extrême. Certains prétendent qu’ils doivent pouvoir transmettre la respiration du poisson qui suit le leurre ! La poignée, nommée « butcher grip » ou bien « gun grip » est vraiment particulière. Les moulinets sont de type « round profil ». Ils sont spoolés de nylon 40/100ème.

Quelques cannes célèbres : Shimano Graphite Fightin’ Rod SF-1552 5’6″, Daiwa Graphite Strike 5K-60 1/4-3/4oz lure wt. 8-16lb line wt. 5 1/2o ft medium, Pflueger x155 graphite ultra class 5ft 6in, BASS PRO SHOPS Graphite 96 MB60G.

Présentation d’Evilures :

Source : Evilures

Une courte vidéo d’initiation tournée avec Bastien sur un spot toulousain, en souvenir d’une bonne session matinale hélas infructueuse à cause de la canicule.

Pour un débutant, la difficulté de lancer d’une main est réelle. Il ne faut pas hésiter à bien serrer le frein et à sélectionner des leurres lourds. La technique en elle même n’apporte rien de plus que la méthode classique. Il faut bien considérer le « Old Fashion Topwater Bass Fishing » comme un état d’esprit particulier réservé à des pêcheurs plutôt déjantés qui se qualifient eux-mêmes de « doux dingues ».
Ce mouvement vous intéresse ? Alors prenez contact avec Bastien, il vous fera faire bloop, bloop, bloop avec sa Miss Frogsty.

Soyez le premier à commenter